Accueil > Comment ça marche l'alternance ? > Alternance : les conditions de travail en entreprise

Alternance : les conditions de travail en entreprise

Publié le 18-01-2018

L'alternance est de plus en plus choisie, car elle permet de toucher un salaire et d'avoir une expérience professionnelle avant d'obtenir son diplôme. Cette même expérience donnera aux alternants un avantage, les employeurs prenant plus facilement des employés ayant déjà travaillé, car ils connaissent mieux le métier et sont, par conséquent, habitués à la vie du métier.
Mais quelles sont vraiment les conditions de travail en alternance ?
 

Les heures supplémentaires

Le nombre d'heures en alternance est de 35h. Il est, naturellement, possible que l'employeur demande des heures supplémentaires, à la condition que l'alternant soit majeur, sauf en cas de dérogation à l'inspection du travail. 

Pour les majeurs, les heures supplémentaires sont possibles. Elles sont considérées comme supplémentaires au-delà des 35h par semaines.
La rémunération d'une heure supplémentaire sera celle d'une heure normale, bien qu'il soit possible de négocier ces rémunérations : selon le choix de l'employeur - et la branche du métier - l'heure supplémentaire pourra être soit payée, soit transformée en heure de pause à un autre moment de la semaine. 
Cette négociation se passe généralement entre l'employeur et l'alternant, qui n'a pas possibilité de refuser ces heures supplémentaires, exceptées, bien entendu, si elles empiètent sur les heures de cours.
 

Les conditions de travail les week-ends et jours fériés

Il peut y avoir une demande - surtout dans certains métiers - pour qu'un alternant en entreprise travaille les week-ends et certains jours fériés, comme par exemple :

  • En boulangerie,
  • En esthétique,
  • En coiffure,
  • En restauration, etc.


Certains métiers travaillent lors de ces journées, qui correspondent aux jours de repos pour les autres. Auquel cas, l'alternant peut devoir travailler lui aussi, cela fait partie de l'apprentissage.
Mais les conditions de travail pour ces journées sont fixées par des décrets :

  • Le travail le dimanche est possible, mais les alternants mineurs doivent bénéficier obligatoirement de deux jours de repos hebdomadaires,
  • Les jours fériés peuvent être des jours de travail normaux, exceptés pour les mineurs.


Pour certains métiers, des dérogations pourront être demandées à l'inspection du travail. 

Le travail de nuit, lui, est interdit pour les mineurs, qui doivent cesser les heures de travail à 22h.
Pour les majeurs, ils auront les mêmes règles d'horaires que les employés de l'entreprise.
 

Les congés

En ce qui concerne les congés, un alternant en entreprise à les mêmes droits que tous les travailleurs : cinq semaines de congés payés dans l'année. 

Cela dit, les congés devront être cumulés pendant une année complète - une année correspond à la période s'étendant entre le 1er juin et le 31 mai. C'est l'année de référence, qui permettra, l'année suivante, de poser des périodes de congés. 

Il est interdit, en revanche, de poser les jours de congés lors des jours de cours, seuls les jours de travail en alternance sont autorisés.
Ces congés sont à valider avec l'employeur, il faut donc faire attention aux périodes que l'on réclame : pendant des périodes de fortes activités, il n'autorisera pas ces congés.
 

L'arrêt de travail

L'alternance est un contrat entre trois parties :

  • L'entreprise,
  • Le lieu de formation,
  • Et l'alternant.


En tant que signataire de contrat, l'alternant doit respecter certaines clauses et ne peut pas obtenir d'arrêt de travail pour n'importe quelle raison, ni à n'importe quel moment.

Les arrêts de travail en cas de maladie doivent être impérativement signalés à l'entreprise ou au lieu de formation, un alternant qui ne se présente pas en cours ou au travail sans raison risque une rupture du contrat.

L'arrêt devra être dupliqué en deux exemplaires, afin que l'entreprise ainsi que le lieu de formation en ait chacun un. 
Quant aux indemnités, les conditions sont les mêmes que pour les autres travailleurs : après trois jours d'arrêt maladie. 
 

Les droits en tant qu'alternant

Les conditions de travail en alternance donnent des droits aux alternants, qu'ils soient en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation, même si les conditions sont différentes.
L'alternant a droit à un tuteur, qui le suivra pendant la durée de son contrat. S'il s'agit d'un contrat d'apprentissage, le maître de stage sera obligatoire, en professionnalisation, en revanche, le tuteur n'est pas obligatoire, mais l'alternant peut en demander un.
L'alternant a droit à des jours de révisions avant l'examen s'il est en contrat d'apprentissage. Le salaire sera donné pendant ces jours.
L'alternant a droit aux mêmes jours de congés que les autres employés de l'entreprise.

Poursuivez votre lecture avec ces articles similaires

Apprenti - Quelles sont les aides pour l'alternance ?

Budget serré accompagne généralement la période où l'on est encore apprenti. Toutefois, le contrat d'alternance s'avère être nécessaire pour allier obtention de diplôme et expérience.

Lire l'article

Tout savoir sur les aides financières aux jeunes apprentis !

Découvrez tous les détails sur les aides qu'un apprenti en alternance en France peut obtenir pour compléter son salaire. Aides financières, aides au logement...

Lire l'article

Interview : Océane et son CV vidéo original pour sa recherche d'alternance

Avec son CV vidéo original vu plus de 350 000 fois, Océane Bonnin a été contactée par près de 80 entreprises différentes souhaitant lui proposer un entretien pour une alternance.

Lire l'article

Contrat de professionnalisation et d'apprentissage : quelles différences ?

Certaines formations en alternance sont proposées en apprentissage ou en contrat de professionnalisation : quelles sont les différences ?

Lire l'article

Contrat d'apprentissage : Toutes les infos !

Le contrat d'apprentissage permet aux jeunes de se professionnaliser en alternant les périodes école-entreprise chaque mois ou chaque semaine.

Lire l'article

CERFA FA13 : Qu'est-ce que c'est ?

Le cerfa fa13 est le contrat qui doit être signé entre l'employeur et l'employé afin de démarrer un contrat d'apprentissage.

Lire l'article
Complète ton profil et sois visible par les recruteurs

30% de chances supplémentaires de trouver une alternance