Accueil > Comment ça marche l'alternance ? > Le stage en alternance : Qu'est-ce que c'est ?

Le stage en alternance : Qu'est-ce que c'est ?

Publié le 29-03-2018

Des diplômés trop éloignés de la réalité de leurs futurs employeurs, des difficultés d'insertion dans le monde du travail, une absence d'expérience professionnelle, autant de raisons qui expliquent l'intérêt pour l'alternance.
Pour allier suivi des études et formation pratique en entreprise, plusieurs possibilités sont envisageables.
Parmi celles-ci : les contrats d'apprentissage ou de professionnalisation, effectués dans le cadre d'une formation en alternance et qui sont encadrés au même titre que des contrats de travail.
En parallèle, s'est également développé le stage en alternance. Permettant aux étudiants un accès au monde du travail en complément de leurs études, ce stage entraîne moins d'obligations pour les organismes d'accueil.
Le législateur est cependant intervenu en 2014 pour les encadrer afin d'assurer certains droits aux stagiaires.

Le stage en alternance : c'est pour qui ?

Le stage en alternance doit s'inscrire dans un cursus scolaire ou universitaire. Il s'adresse ainsi à tous les étudiants quelle que soit leur formation, en alternance ou non. Les conditions d'exécution du stage sont fixées par une convention de stage tripartite obligatoirement signée entre l'établissement de formation, l'étudiant et l'employeur. Celui-ci peut être une entreprise du secteur privé, un organisme du secteur public, ou une association. Un tuteur est nommé afin d'accompagner l'étudiant tout au long de sa période de stage.

La convention définit la durée et la répartition des heures de travail, les tâches à effectuer et la rémunération du stagiaire. L'étudiant en stage n'est donc pas lié à l'entreprise par un contrat de travail et n'a pas le statut de salarié.
Ce stage ne peut excéder 6 mois ou 924 heures par année d'enseignement, répartis selon les modalités convenues dans la convention (2 jours par semaine, 1 semaine sur 2, etc).

Quels sont les avantages ?

Pour les étudiants, le stage permet une formation pratique dans le monde du travail. Ils acquièrent une expérience professionnelle qui pourra être valorisée grâce à l'attestation de stage remise à la fin de celui-ci. En effet, avec l'immersion au sein de l'organisme d'accueil, les stagiaires accèdent au monde professionnel et mettent en pratique leur formation théorique. Si l'expérience est concluante et que l'entreprise a un besoin de recrutement, l'employeur peut décider d'embaucher l'étudiant. 

Dans cette hypothèse, si l'embauche se fait dans les 3 mois après la fin du stage, la durée de celui-ci est déduite de la période d'essai et est prise en compte pour le calcul des droits liés à l'ancienneté. Pour les organismes d'accueil, la convention de stage leur impose moins de formalités et de contraintes, notamment financières, en comparaison des contrats d'apprentissage ou de professionnalisation.
La conséquence pour les étudiants est qu'il est souvent plus facile de trouver un organisme acceptant un stagiaire plutôt qu'un alternant sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Quels sont les inconvénients ?

Quelles que soient les modalités de mise en œuvre, l'alternance entraîne du travail supplémentaire pour les étudiants. Il est nécessaire d'être organisé afin de gérer les missions dans le cadre du stage tout en poursuivant la formation et le travail inhérent à celle-ci.
Malgré cet investissement indispensable, la rémunération minime voire inexistante du stage peut être un frein pour les étudiants. En effet, au-dessous de 2 mois ou 308 heures de stage, l'entreprise n'a aucune obligation de rémunération.

Au-delà, à défaut de convention de branche prévoyant un montant supérieur, la rémunération est de 15% du plafond de la Sécurité sociale. Actuellement le taux horaire de la gratification est de 3,75 euros.
En plus de cette rémunération, le stagiaire doit avoir accès aux mêmes prises en charge que les salariés de l'entreprise pour les frais de repas et de transports.
Enfin, à la différence du contrat en alternance prévoyant expressément le règlement des frais de scolarité par l'entreprise, ceux-ci restent à la charge de l'étudiant dans le cadre d'un stage.

Découverte du monde du travail et expérience professionnelle sont les éléments essentiels justifiant la recherche d'un stage en alternance.
Si les droits des stagiaires restent faibles, l'immersion dans le futur environnement professionnel est un gage de motivation et d'expérience qui devra être valorisé par les nouveaux diplômés lors de leur entrée dans le monde du travail.

Poursuivez votre lecture avec ces articles similaires

CERFA FA13 : Qu'est-ce que c'est ?

Le cerfa fa13 est le contrat qui doit être signé entre l'employeur et l'employé afin de démarrer un contrat d'apprentissage.

Lire l'article

DGEFP : Qu'est-ce que c'est ?

Qu'est-ce que la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, quel est son rôle, comment fonctionne-t-elle, touts les infos dans cet article.

Lire l'article

Bourse en alternance : quelles sont les solutions ?

Quelles aides financières sont prévues pour un parcours en alternance ? Toutes les réponses ici.

Lire l'article

Le salaire de l'apprenti en 2018

Le salaire de l'apprenti en fonction du type d'alternance, contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. Toutes les infos sur le montant du salaire d'apprenti en 2018.

Lire l'article

L'alternance à l'étranger : est-ce une bonne idée ?

Ici, nous ferons le point sur l'alternance et en particulier sur l'alternance à l'étranger afin d'envisager ses études loin de nos terres.

Lire l'article

Rejoindre Bouygues en alternance

Réaliser une alternance chez Bouygues consiste à réaliser vos études en combinant les formations théoriques avec les pratiques dans l’entreprise.

Lire l'article
Complète ton profil et sois visible par les recruteurs

30% de chances supplémentaires de trouver une alternance