Accueil > Comment ça marche l'alternance ? > Réforme de l'apprentissage : Quels changements ?

Réforme de l'apprentissage : Quels changements ?

Publié le 09-02-2018

L'administration Macron a décidé de se frotter à la question et depuis le 10 novembre 2017, des groupes de travail ont été lancés pour réfléchir à un projet de loi dont le but serait de révolutionner l'apprentissage et la formation. L'objectif poursuivi par cette démarche est de mieux préparer les apprenants aux réalités du monde du travail, et la réforme elle-même devrait atterrir d'ici le printemps. Toutefois, qu'est-ce que cela changera de façon concrète ?

 

Petit rappel

C'est un immense défi dans lequel se lancent les autorités, étant donné que le but de l'apprentissage est de permettre aux jeunes ayant entre 16 et 25 ans de continuer leurs études tout en intégrant peu à peu la vie active en qualité de salarié. Ainsi, au-delà de la formation en question, c'est l'emploi qui constitue le véritable enjeu de cette réforme de l'apprentissage. Selon le ministère du Travail, l'apprentissage représente un coût annuel de 8,2 milliards d'euros. Bien sûr, l'État n'est pas le seul à supporter cet énorme montant, tous les acteurs du domaine, ou, presque y participent. Il est évident qu'une réforme effective avantagerait tout le monde à divers niveaux, et les changements apportés pourraient être aussi variés qu'utiles.

 

Un meilleur dispositif d'orientation

Comme énoncé plus haut, l'apprentissage est accessible aux jeunes âgés entre 16 et 25 ans, allant du CAP au Master. Malgré cela, le constat est que seuls 7% des jeunes sont concernés. La raison derrière cette réalité, c'est que la formation alternative est plutôt mal perçue par les citoyens français. Ainsi, la solution que le gouvernement a trouvée consistera à « démocratiser » la formation et à élargir son accès jusqu'au niveau BAC, CAP et BEP. De même, le nombre de formations éligibles au compte personnel de formation (CPF) sera également revu à la hausse.

 

Un statut valorisé

Il est vrai que les apprentis sont considérés comme de vrais salariés, étant donné qu'ils reçoivent les mêmes avantages que ces derniers. Cela va des congés payés aux différentes primes en passant par les titres. Cependant, il a été constaté que les apprentis n'ont plus vraiment la côte auprès des entreprises, pour la simple et logique raison que la formation qu'ils reçoivent ne correspond plus aux attentes des entreprises. Ainsi, beaucoup sont ceux parmi ces jeunes qui se retrouvent recalés. La solution du gouvernement : faciliter les embauches en soutenant un peu plus les entreprises et revoir les formations de manière à ce qu'elles soient plus adaptées aux réalités du marché du travail.

 

De plus gros financements

Comme l'ont révélé les chiffres livrés par le Conseil national de l'Emploi, de la Formation, et de l'Orientation professionnelle, le budget alloué à l'apprentissage est de plus de 8 milliards d'euros. Avec les nouvelles exigences de la réforme de l'apprentissage, tout semble indiquer que ce montant augmentera. Le Premier ministre français, Édouard Philippe, a déjà annoncé que 15 milliards d'euros, répartis sur 5 années, seraient injectés dans ce domaine. Sur ces 15 milliards, 11 seront consacrés à la formation des chômeurs de longue durée et à celle des jeunes peu qualifiés pour le monde du travail.

 

Enfin des résultats ?

Comme expliqué, ce n'est pas la première fois que les décideurs entreprennent de réaliser une réforme de l'apprentissage. Toutefois, les différentes démarches menées ont toujours été confrontées à des contretemps, ce qui a bien sûr empêché la mise en œuvre réelle. Cette fois-ci, il semble y avoir un espoir véritable que des résultats concrets seront obtenus. Cela serait bien évidemment très intéressant pour les millions de jeunes français et chômeurs qui ne demandent qu'une chance d'entrer dans le marché du travail pour les uns, ou de le redécouvrir pour les autres. Vivement la mise en œuvre.

Poursuivez votre lecture avec ces articles similaires

Erasmus en alternance : Comment ca marche ?

Voyager, étudier, découvrir de nouveaux pays et leur culture : telles sont les promesses que vous font les formations Erasmus en alternance.

Lire l'article

Le salaire de l'apprenti en 2019

Le salaire de l'apprenti en fonction du type d'alternance, contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. Toutes les infos sur le montant du salaire d'apprenti en 2019.

Lire l'article

Filme Ton Job et gagne un Week-end en Europe pour 2 !

Tu es apprenti(e)s en région Auvergne Rhône Alpes ? Filme ton job et part en Week-end en Europe avec la personne de ton choix !

Lire l'article

L’alternance pour se former dans la grande distribution : le choix de Léa

Témoignage : Après un bac STMG et un DUT technique de commercialisation, Léa choisit de suivre la licence professionnelle DistriSup Management.

Lire l'article

DistriSup te forme au métier de Manager dans la grande distribution

Tu as un bac+2 en poche et tu souhaites t’épanouir dans un poste à responsabilité et pluridisciplinaire ? Tu as de bonnes capacités d’organisation et tu as le sens du contact. Alors cette formation va t’intéresser.

Lire l'article

Alternance : Découvrir la licence professionnelle (BAC+3)

La licence professionnelle permet d'obtenir un BAC+3 en alternance dans le domaine de son choix. Découvrez toutes les infos à savoir sur la licence professionnelle dans cet article !

Lire l'article
Complète ton profil et sois visible par les recruteurs

30% de chances supplémentaires de trouver une alternance