Accueil > Comment ça marche l'alternance ? > Alternance : réussir l'entretien de recrutement

Alternance : réussir l'entretien de recrutement

Publié le 18-10-2017

Pour décrocher un entretien, vous devez vous doter au préalable d’un binôme CV / lettre de motivation performant. Qu’il concerne le CFA ou l’entreprise d’accueil, l’entretien est l’étape phare de la procédure d’entrée dans l’alternance. Tout comme le CV ou la lettre de motivation en alternance, il se prépare avec soin et méthode.

Avant l’entretien …

Documentez-vous.

Pas question de vous rendre en entretien pour un contrat en alternance sans vous être parfaitement renseigné. Dans le cadre de la procédure d’admission en CFA, ce sera sur la formation en jeu (contenu, rythme, exigences, débouchés…), ainsi que sur le secteur et les métiers. Pour un entretien d’embauche en alternance, vous devez être incollable sur l’entreprise d’accueil : histoire, métiers, effectifs, chiffre d’affaires, produits, position concurrentielle, organisation...


Les sites web des organismes visés vous fourniront souvent la plupart, pour ne pas dire la totalité, des informations requises. D’autres peuvent aussi vous aider : chambres syndicales, ordres professionnels…


Intérêt de cette préparation : montrer votre implication en vous permettant de répondre à la fameuse question : « Que savez-vous de nous ? ». Ou bien, en distillant questions / remarques bien ciblées, de prouver votre connaissance de l’entreprise et votre motivation.

Repérez les lieux.

Prenez le temps d’une reconnaissance en amont, pour être sûr d’arriver à l’heure (une condition sine qua non !). La recette, aussi, pour vous sentir plus détendu… et donc plus performant !

Prenez de l’avance.

Pour pallier tout imprévu, prévoyez 15 à 20 minutes de battement. Si vous êtes en avance, cela vous permettra de potasser une dernière fois vos infos sur l’organisme.

Soignez votre présentation.

Fille ou garçon, postulant à un poste technique ou (a fortiori) à un emploi commercial, le soin que vous apporterez à votre tenue est un témoin direct de votre motivation. Bannissez donc, pour quelques heures, piercings, bijoux voyants et cheveux gras, pour arborer votre plus beau costume (cravate fortement recommandée pour ces messieurs) ou, pour ces demoiselles, votre tailleur jupe ou pantalon le plus seyant, assorti d’un discret maquillage. Qui dit présentation dit aussi bonnes manières : ne négligez pas de vous présenter poliment et distinctement, non seulement à votre interlocuteur, mais aussi à tout autre membre de l’entreprise que vous pourrez être amené à croiser.

Durant l’entretien…

Faites du langage corporel votre allié.

Soignez tout particulièrement le premier contact, celui qui fixe, souvent de manière durable, l’impression initiale. Echangez avec votre interlocuteur une poignée de main franche et énergique en le regardant droit dans les yeux. Tout au long de l’entrevue, faites du langage corporel votre allié. Une fois invité à vous asseoir, installez-vous sans croiser bras ni jambes et en conservant vos pieds le plus à plat possible, ce qui vous confèrera de l’assise. Maintenez vos mains au-dessus de votre taille, paumes ouvertes et en l’air (un geste positif) et rythmez votre propos de petits gestes.

Des réponses positives.

Pour mettre en valeur vos parcours, formation, stages et expériences professionnelles, répondez précisément et surtout positivement aux questions posées. Bannissez « non » et « oui mais ». Arrangez-vous pour mettre ce que vous avez déjà accompli en perspective avec ce que vous pourriez apporter à l’entreprise.

Des réponses circonstanciées.

Fuyez les silences. Pas de simple « oui » ou « non », mais des réponses complétées au maximum. Profitez des questions posées pour rebondir en apportant de l’information à votre interlocuteur. N’hésitez pas à mettre en avant les ressources récoltées sur l’entreprise lors de votre préparation.

Peaufinez la fin de l’entrevue.

A la fin de l’entretien, on cherchera souvent à savoir si vous avez une « dernière question » à poser. Si vous avez sous le coude une interrogation très pertinente, lancez-vous sans attendre. Dans le cas contraire, répondez non, mais en poursuivant : « A ce stade, je dispose de tous les éléments d’information nécessaires. Permettez-moi de vous confirmer mon intérêt pour ce poste et le plaisir que j’aurais à contribuer à la performance de votre service, à mon modeste niveau. » Vous confirmerez ainsi votre motivation et laisserez une impression positive.

Après l’entretien…

Pas de rappel ou de mail de relance durant les 10 à 15 jours qui suivent. Cet empressement risquerait d’indisposer votre interlocuteur et de donner l’impression d’un candidat qui n’a « rien d’autre ». Après ce laps de temps, n’hésitez pas.

Poursuivez votre lecture avec ces articles similaires

Le salaire de l'apprenti en 2018

Le salaire de l'apprenti en fonction du type d'alternance, contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. Toutes les infos sur le montant du salaire d'apprenti en 2018.

Lire l'article

L'alternance à l'étranger : est-ce une bonne idée ?

Ici, nous ferons le point sur l'alternance et en particulier sur l'alternance à l'étranger afin d'envisager ses études loin de nos terres.

Lire l'article

Rejoindre Bouygues en alternance

Réaliser une alternance chez Bouygues consiste à réaliser vos études en combinant les formations théoriques avec les pratiques dans l’entreprise.

Lire l'article

Déclaration d'impôts pour les étudiants en alternance

Découvrez toutes les informations nécessaires pour faire votre déclaration d'impôt en tant qu'étudiants en alternance.

Lire l'article

Rejoindre Vinci en alternance

Lorsqu’il s’agit de faire un stage ou une formation, les entreprises ne se valent pas. Intégrer Vinci en alternance est, sans conteste, une excellente opportunité.

Lire l'article

Loi avenir professionnel : Ce qui va changer

La loi avenir professionnel, portée par Muriel Pénicaud, adoptée le 1er août 2018 est un texte conçu pour accompagner les actifs dans leur arrière de manière plus efficace.

Lire l'article
Complète ton profil et sois visible par les recruteurs

30% de chances supplémentaires de trouver une alternance